La Process​​ communication

 

 

Il était une fois :

En 1971, le​​ Dr Taibi Kahler​​ observe chez ses patients des séquences​​ répétées au cours desquelles ils communiquent avec les autres de manière positive ou négative.Son remarquable travail repose sur l’observation seconde par seconde de ses patients qui sont en train de communiquer. Il observe et quantifie le temps passé en communication positive et négative pour en dégager un schéma prévisible. Les comportements observés sont à la fois séquentiels, mesurables et prévisibles.

 

Taibi Kahler va les corréler à​​ 6 types de personnalité​​ et leur donnera le nom de​​ mini-scénarios. C’est en​​ 1982 que le modèle PCM prend son envol définitif, validé et éprouvé. C’est la rencontre de plusieurs influences qui mène à la découverte des 6 types de personnalité et aux processus qui en découlent :

 

Les travaux d’Eric Berne​​ sur les scénarios de vie et l’analyse transactionnelle a influencé fortement Taibi Kahler (lien entre les scénarios et la Mythologie grecque, les héros finissent dans les abîmes de la malédiction).​​ Nos scénarios de vie vieux comme la mythologie ! Taibi Kahler obtient le prix Eric Berne en 1977.

 

Les travaux de Paul Ware, adaptation et types de personnalité. Il émet l’hypothèse que les individus développent un mode d’adaptation spécifique pour survivre à la pression de l’existence. Hypothèse que pour communiquer ou recréer le contact avec ces patients présentant un « désordre » du comportement, il existe 3 zones de contact qu’il appelle des « portes » : porte d’entrée, porte visée, porte piégée (pensée, émotions et comportements).

 

Le Dr Terry Mc Guire, psychiatre recruteur de la​​ NASA invite Taibi Kahler à participer à une vague de recrutement. Ses études seront subventionnées par la NASA afin qu’il puisse établir un questionnaire identifiant la structure de personnalité et développer l’observation de nouvelles composantes hors stress : style de management dominant, environnement préférentiel, canaux de communication, le mode de langage adapté (perceptions).

 

La PCM est l’outil principal de communication utilisé par les agents de la CIA.

 

 

Qu’est-ce que la PCM ?

Nous sommes en situation de communication, dans tous nos actes quotidiens, pour animer une équipe, diriger une réunion, former, parler en public, recruter ou licencier, motiver ou évaluer, vendre,​​ promouvoir, soigner, manager des collaborateurs, gérer un conflit.

 

Nos​​ performances professionnelles​​ et l’atteinte de nos buts vont donc dépendre en grande partie de la​​ qualité de notre communication​​ et surtout de notre​​ capacité à nous adapter à nos interlocuteurs.

 

La Process Communication est un modèle de découverte simple et rapidement opérationnel qui​​ nous apporte une meilleure connaissance de soi et de l’autre.

 

La Process Communication est aussi une structure de communication adaptable et utilisable​​ par l’ensemble des fonctions dans l’entreprise.

 

 

 

 

La PCM repose sur deux concepts originaux

 La manière de dire les choses a autant et bien souvent plus d’importance que ce qui est dit. Et​​ c’est​​ bien souvent sur la forme que réagissent en bien ou en mal nos interlocuteurs.​​ 

 

Victor Hugo disait : « La forme c’est le fond qui remonte à la surface ».

Dans le cadre du management la mécommunication engendre également la démotivation, la perte de​​ créativité et la contre productivité.

La mécommunication révèle notre incapacité à un moment donné à communiquer avec notre interlocuteur, c’est-à-dire leur passer des messages clairs et à les écouter.

Un bon processus de communication permet d’optimiser​​ la relation, d’aller à l’essentiel et de construire en s’appuyant sur le meilleur de chacun.

A l’inverse un processus inadapté risque d’engendrer une mécommunication, source de malentendu d’abord, d’incompréhension pour conduire au conflit.

 

Dans le modèle, il existe 6 types de personnalité dont chacun de nous développe plus ou moins les caractéristiques au cours de son histoire.​​ 

Nous avons tous un type de personnalité de base, acquis pour la vie et un type de phase qui détermine nos sources de motivations psychologiques et nous indique les réactions les plus probables que nous aurons en cas de stress.

Les êtres humains ont en commun ces 6 types de personnalités. Ce qui nous différencie est à la fois l’ordre​​ de préférence que nous leur avons donnés et la manière qui nous est propre de les entretenir et les développer.

 

Comprendre les 6 types de personnalité​​ nous permet de​​ comprendre et nourrir les besoins​​ qui nous sont propres et donc nous permettre de​​ développer des stratégies de communication adaptées, de​​ réagir de manière appropriée​​ aux sollicitations de notre entourage, de​​ construire​​ dans le court terme aussi bien que dans le long terme des​​ relations constructives et efficaces.

 

Les 6 types de personnalité

L’ensemble des schémas comportementaux est regroupé au sein de 6 types de personnalité. Aucun type de personnalité n’est meilleur ou moins bon qu’un autre, il n’y a aucun jugement de valeur. Chaque type porte un nom (entre parenthèses,​​ le nom en anglais) :

-Travaillomane​​ (workaholic​​ ou​​ thinker)

-Persévérant​​ (persister​​ ou​​ beliver)

-Rebelle​​ (rebel​​ ou​​ funster)

-Promoteur​​ (promoter​​ ou​​ doer)

-Empathique​​ (empathetic​​ ou​​ harmoniser)

-Rêveur​​ (dreamer​​ ou​​ imaginer)

Tout le monde possède une part​​ de chacun de ces types de personnalité.

Contactez-nous

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien